FORMATION

Ateliers Conseillers en prévention soins de santé: La gestion de l’agressivité au travers de l’aménagement des lieux de travail

Le CESI organise trois rencontres formatives par an réservées aux conseillers en prévention du secteur des soins de santé. Ces rencontres se déroulent sur une matinée avec repas convivial dans la foulée. Nos experts y abordent un thème sélectionné au départ des demandes des conseillers en prévention du secteur. Ils fournissent des contenus formatifs et les participants partagent ensuite leurs expériences dans le domaine. L'idée est d'en ressortir avec des idées, des pratiques et des contacts utiles entre participants.

Qui est invité, qui y participe ?

Tous les conseillers en prévention du secteur des soins de santé ; l'activité leur est réservée pour préserver les spécificités sectorielles. Le nombre de participants par session est limité à 15 personnes pour garantir l'interactivité.

De nouveaux thèmes seront abordés chaque année en fonction de l'intérêt marqué par les participants

Comment y participer ?

Les inscriptions sont libres. Vous pouvez participer à toutes les sessions ou à celles qui vous intéressent uniquement. Chacune d'elles est conçue séparément.

La gestion de l’agressivité au travers de l’aménagement des lieux de travail

Travailler en contact avec le public (de vive voix ou par téléphone) est une situation de travail exposant aux risques de violences externes.
Parmi les catégories de salariés les plus concernées, les travailleurs du secteur hospitalier sont les plus exposés au risque d’agression verbale ou physique.

La législation du travail énonce l’obligation pour l’employeur d’assurer la sécurité et de protéger la santé des travailleurs pour tous les aspects liés au travail, ce qui implique notamment de prévenir les violences externes qui surviennent dans le cadre du travail :

  • Au cours de l’évaluation des risques qu’il est tenu d’effectuer, l’employeur doit repérer les éventuels postes ou situations de travail à risque, les personnes exposées et les principaux facteurs de risque (ou principales causes).
  • À partir de cette évaluation, des mesures de protection collective permettant de prévenir les situations de violence externe doivent être recherchées avec les travailleurs concernés.
  • Une politique de prévention et gestion des violences externes doit également anticiper les mesures permettant d’en réduire l’impact quand malgré tout elles surviennent.

Travailler dans l’insécurité n’est pas une fatalité. En agissant sur le fonctionnement de l’entreprise, l’organisation du travail et son environnement, il est possible de prévenir ou au moins de diminuer les violences encourues par les salariés.
Prévenir les violences externes c’est une démarche en plusieurs étapes :

  • Caractériser les risques de violence dans l’entreprise
  • Analyser les situations d’exposition à la violence et identifier les facteurs de risques
  • Mettre en place un plan d’action, et en suivre les effets
  • Intervenir en amont sur les causes des incivilités et des actes violents
  • Limiter les risques de passage à l’acte violent

Agir sur les causes de violence ne suffit pas toujours à prévenir les manifestations d’agressivité. D’autres mesures doivent également être prévues pour limiter les risques de passage à l’acte. Ces mesures relèvent de :

  • l’aménagement des espaces d’accueil au public
  • la protection des salariés et la sécurisation des locaux et des espaces de travail
  • la dissuasion des actes de violence
  • la formation des salariés en contact avec le public
Demande d'offre
CESI